Algérie: 20 milliards de recettes grâce aux hydrocarbures

Avec agence

— 

L'Algérie percevra moins de recettes cette année à cause de la chute du prix des hydrocarbures. Le pays a réalisé 19,9 milliards de dollars de recettes d'hydrocarbures durant le premier semestre de 2009, en forte baisse par rapport à la même période de 2008, a annoncé dimanche le PDG du groupe pétrolier public Sonatrach. Les revenus pétroliers de l'Algérie s'étaient établis à plus de 32 milliards de dollars durant le premier semestre de 2008.

Mohamed Meziane a expliqué cette différence par la chute des prix, jusqu'à 33 dollars le baril de brut en décembre 2008, contre près de 150 dollars en juillet 2008. Mais ce chiffre "n'est pas loin de celui réalisé au cours du premier semestre de l'année 2007, qui reste la meilleure référence, avec 21 milliards de dollars", a-t-il ajouté à la radio nationale.

Le ministre algérien de l'Energie Chakib Khelil avait indiqué en avril que les recettes pétrolières de l'Algérie pourraient s'établir à 40 milliards de dollars en 2009 contre plus de 75 milliards de dollars en 2008.

Selon M. Meziane, les capacités de production de l'Algérie sont actuellement de 1,45 million de barils/jour (mbj) mais sa production effective est de 1,2 mbj car l'Algérie a diminué sa production de pétrole de 200.000 mbj depuis le 1er janvier, conformément à la décision prise en décembre par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

M. Meziane a ajouté qu'en dépit de la crise économique et financière mondiale et de ses conséquences sur l'activité industrielle, le groupe algérien poursuivait ses projets de développement gazier et pétrolier.

"L'Algérie assurera ses engagements en ce qui concerne le plan de développement et d'investissement de Sonatrach", a-t-il dit, soulignant que l'arrêt des projets pourrait "coûter plus cher" à la société algérienne.

Le groupe pétrolier algérien prévoit un programme d'investissements de l'ordre de 63 milliards de dollars entre 2008 et 2012 qui sera consacré à 66% à l'amont pour développer de nouveaux champs pétroliers et gaziers, selon Sonatrach. Le reste du programme est destiné aux activités aval du groupe pétrolier et gazier algérien.