Malgré la crise, le Bangladesh continue d'exporter son textile

Avec agence

— 

Le Bangladesh devrait continuer d'exporter ses produits textiles, malgré la crise. Selon le gouverneur de la banque centrale, l'économie du pays devrait enregistrer une croissance de 6% au cours de l'année budgétaire se terminant fin juin 2010. La croissance au Bangladesh avait atteint 5,9% en 2008-2009, soit son taux le plus faible depuis 2002-2003, en raison de la crise économique internationale.

Atiur Rahman s'est dit optimiste sur les perspectives de croissance en dépit de l'impact, jugé toutefois limité, de la crise sur les exportations de vêtements, principale débouché du Bangladesh, et de la baisse des investissements.

"Bien qu'il soit généralement établi que la crise persiste au moins jusqu'au second semestre 2010, nous pensons que nos exportations maintiendront un taux de croissance à deux chiffres cette année 2009-2010", a-t-il déclaré. Les exportations du Bangladesh ont augmenté de 12% en 2008-2009 contre 16% l'année précédente, en raison d'une moindre demande internationale.

Avec quelque 40% de sa population totale de 144 millions d'habitants vivant avec moins d'un dollar par jour, le Bangladesh est l'un des pays les plus pauvres de la planète. Les trois cinquième de la population travaillent dans l'agriculture. La Banque mondiale estime qu'il sera nécessaire à ce pays d'avoir une croissance d'au moins 7% par an pendant au moins six ans pour diminuer de moitié la pauvreté à l'horizon 2015.