Opel: Berlin soutient vraiment Magna

Cv avec AFP

— 

L'Allemagne est prête à avancer seule le crédit de 4,5 milliards d'euros nécessaire pour assurer une vente du constructeur Opel à son candidat favori, l'équipementier Magna, affirme ce jeudi le négociateur du gouvernement. "Nous avons proposé à (la maison mère d'Opel) General Motors de mettre la somme entière à disposition", a déclaré Jochen Hohman, secrétaire d'Etat à l'Economie, au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Une fois la somme avancée par l'Etat fédéral et les Länder, l'Allemagne cherchera à partager ce poids avec les autres pays européens accueillant des sites Opel, soit la Grande-Bretagne, l'Espagne, la Pologne et la Belgique, a-t-il encore dit, selon des propos rapportés au style indirect.

Cette proposition de Berlin apparaît comme une tentative supplémentaire de persuader General Motors de vendre Opel à Magna, en consortium avec la banque russe Sberbank, plutôt qu'à l'autre candidat en lice, le fonds d'investissement belge RHJ.

Le nom du repreneur sera connu demain, vendredi 21 août.

RHJ a estimé à entre 3 et 3,6 milliards d'euros le coup de pouce financier nécessaire pour boucler un rachat.

General Motors doit se décider pour l'un des deux candidats au plus tard vendredi, selon le ministre allemand de l'Economie Karl-Theodor zu Guttenberg.