Les grandes entreprises vont embaucher plus de jeunes en formation

— 

Les grandes entreprises se sont engagées à embaucher près de 24.000 jeunes en formation en alternance supplémentaires en 2009-2010, portant ce nombre à plus de 100.000 pendant la même période, a annoncé mercredi le PDG de Veolia, Henri Proglio.

"Je suis particulièrement heureux que nous prenions cet engagement publiquement devant ces jeunes présents autour de nous et qui sont aujourd'hui en formation en alternance dans nos entreprises", a déclaré M. Proglio lors d'une cérémonie à l'Elysée en présence de Nicolas Sarkozy, d'une cinquantaine de PDG de grandes entreprises et de 500 jeunes en formation.

"Je voudrais vous dire et leur dire notre conviction que l'alternance et la formation, loin d'être un fardeau pour l'entreprise, est un formidable investissement, peut-être le plus rentable de tous", a-t-il ajouté.

Mission

Le chef de l'Etat avait chargé en avril Henri Proglio d'une "mission de mobilisation" des grandes entreprises afin de combler un "trou" de 50.000 à 100.000 contrats en alternance, anticipé pour cette année et l'an prochain. Quelque 500.000 jeunes bénéficient chaque année d'un tel contrat.

Dans son allocution, Nicolas Sarkozy s'est réjoui de cet effort. "Je demande solennellement à toutes les entreprises de France de suivre la voie que vous avez tracée", a-t-il affirmé, estimant à "au moins 140.000" le nombre de contrats supplémentaires qui pourraient être ainsi créés.

Développer l'apprentissage

Le président a également rappelé

les principales mesures du plan de 1,3 milliards d'euros qu'il a dévoilé en avril pour "aider plus de 500.000 jeunes à trouver un emploi ou une formation"
, centré sur la formation en alternance. Longuement, il a une nouvelle fois fustigé les "fausses solutions", qualifiant notamment de "balivernes" l'idée selon laquelle les préretraites favorisaient l'emploi des jeunes.

"Je veux développer l'apprentissage, les formations en alternance. Je veux qu'elles aient une meilleure image et qu'on admire les jeunes qui font ce choix (...) ces jeunes-là, ils sont la force de la France", a plaidé Nicolas Sarkozy. Un rappel qui n'est pas inutile

au vu des chiffres de l'apprentissage présentés ce mercredi par le ministère de l'Emploi
.