Le budget du cinéma français a atteint 1,5 milliard d'euros en 2008

D.H. avec AFP

— 

Le cinéma français a produit 240 films en 2008 contre 228 l'année précédente, des longs métrages dont le budget moyen a connu une inflation de plus de 18%, indique mardi 17 mars le Centre national de la cinématographie (CNC) dans son bilan annuel de la production cinématographique. Sur l'année passée, 240 longs métrages (dont 196 d'initiative française, c'est à dire financés intégralement ou majoritairement par des partenaires français) ont été produits pour un budget de 1,5 milliard d'euros.

L'industrie cinématographique revient ainsi au nombre de films produits en 2005 qui fut une année faste, et voit grimper les investissements dans le secteur : ils s'étaient montés à 1,2 milliard en 2007. Ce bond s'explique "en grande partie" par les gros devis de trois films, dont deux productions d'Europacorp la société de Luc Besson, "Arthur et la guerre des deux mondes" et "Arthur et la vengeance de Maltazard" mais aussi d'"Océans", un documentaire filmé sur toute la planète par Jacques Perrin.

Selon le CNC, 2008 est donc une "année atypique" dans la mesure où trois films très chers gonflent les chiffres globaux, avec des devis supérieurs à 40 millions d'euros, dont deux au dessus de 60 millions d'euros. Ces onéreux projets expliquent donc en grande partie selon le CNC, l'augmentation "très significative" du budget moyen des films produits en France, passé de 5,43 milliards d'euros en 2007 à 6,42 milliards d'euros, soit une hausse de 18,2%.

A noter aussi : le clivage de la production reste patent, puisqu'aux deux bouts de la chaîne augmentent le nombre des films à gros budget et ceux à petit budget, tandis que les investissements sur les longs métrages à budget dit "moyen", entre 4 et 7 millions d'euros, diminuent.