Les employés de Facebook peuvent vendre leurs actions

Guillaume Guichard avec agences

— 

Les employés de Facebook vont pouvoir vendre leurs actions. Le fonds d'investissement russe Digital Sky Technology (DST) leur offre 14,77 dollars par titre (1,04 euro), valorisant ainsi le réseau social à 6,5 milliards de dollars (4,6 milliards d'euros). DST devrait détenir au final 3,5% du capital de Facebook si suffisamment d'employés souscrivent à son offre.

DST a déjà acheté en mai pour 200 millions de dollars d'actions préférentielles, une opération valorisant Facebook à 10 milliards de dollars. La valeur du réseau social n'a pas diminué depuis lors, la différence entre les deux valorisations s'expliquant par la nature des actions achetées par DST. En mai, il s'agissait d'actions préférentielles, aujourd'hui il s'agit d'actions ordinaires.

Le directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, s'est félicité de la proposition de l'investisseur russe, soulignant que l'offre faite aux salariés était "bien supérieur" à celle faite à l'automne. Pour les employés, l'offre de DST leur permet de tirer profit de la très forte croissance de la société ces derniers mois. Néanmoins, Facebook n'a pas souhaité préciser combien sur ses 900 salariés étaient éligibles pour ce programme d'achat d'actions.

Facebook devrait voir ses revenus grimper de 70% cette année et générer un cash-flow positif courant 2010, selon Sheryl Sandberg, la directrice opérationnelle.

Parmi les autres investisseurs de Facebook se trouve notamment Microsoft. L'éditeur de logiciels avait investi 240 million de dollars en octobre 2007, valorisant Facebook à 15 milliards de dollars. Pourquoi Facebook ne vaut-il plus que 10 milliards de dollars? Le nouveau prix est "juste" car Microsoft était entré au capital lors du pic du marché, et la situation économique a bien changé, avait expliqué Mark Zuckerberg en mai.