Goldman Sachs va lever 5 milliards de dollars

A.-S. G. avec AFP

— 

La banque d'affaires américaine Goldman Sachs a dégagé un bénéfice très largement supérieur aux attentes au premier trimestre et va lancer une augmentation de capital de 5 milliards de dollars pour rassembler une partie des fonds nécessaires au remboursement de l'Etat.

La banque de Wall Street a indiqué lundi 13 avril après la clôture du marché avoir engrangé un bénéfice net de 1,81 milliard de dollars.

Son bénéfice courant s'est établi à 3,39 dollars par action, selon un communiqué de la banque. Lors du trimestre achevé, la banque a dégagé des "revenus record" sur les marchés de taux, des changes et des matières premières, avec 6,56 milliards de dollars. Les activités de "trading" dans leur ensemble ont réalisé 7,15 milliards de dollars d'activité, en hausse de 39% sur un an. En revanche, les revenus de la banque d'investissement ont chuté de 30% à 823 millions, et ceux de la gestion d'actifs de 29% à 1,45 milliard.

Au total, Goldman Sachs a dégagé des revenus trimestriels de 9,42 milliards de dollars. Ils étaient négatifs de 1,57 milliard au quatrième trimestre 2008, sous l'effet de très fortes dépréciations d'actifs, et totalisaient 8,33 milliards au premier trimestre 2008. A fin mars, Goldman Sachs disposait de 925 milliards de dollars d'actifs, en hausse de 5% sur la fin novembre.

Dans un communiqué séparé, la banque a annoncé une augmentation de capital de 5 milliards de dollars, comme attendu. L'opération doit permettre de réunir une partie des fonds nécessaires au remboursement des 10 milliards de dollars d'aide accordée en octobre, via le plan gouvernemental de soutien au système financier.

La banque a précisé qu'elle allait dans un premier temps attendre les résultats du "test" de résistance des banques américaines effectué par Washington, dont les résultats sont attendus dans les prochaines semaines.

"Selon les résultats de ce test, Goldman Sachs souhaiterait utiliser le capital levé ainsi que d'autres ressources financières pour restituer la totalité du capital apporté via le plan TARP" de renflouement des banques, a expliqué le groupe.

Les dirigeants de Goldman Sachs, à l'instar de plusieurs autres établissements financiers du pays, ont fait savoir ces dernières semaines qu'ils étaient désireux de rembourser les fonds fédéraux au plus tôt, en raison des contraintes qu'ils font peser sur leur fonctionnement.