Google Chrome: la chasse aux failles est ouverte !

Elsa Meyer

— 

Geeks du monde entier, à vos claviers: Google a décidé de mettre à profit vos méninges.

Le numéro un mondial de l'internet propose à ses utilisateurs les plus technophiles un système de récompense pour ceux qui dénicheront des failles dans la sécurité de son nouveau système de navigation Chrome.

De 500 à 1337 dollars

En fonction de la gravité de la brèche mise à jour, l'internaute pourra toucher de 500 à 1337 dollars.

"Quelques-uns des plus importants bugs de sécurité que nous avons corrigés nous ont été rapportés par des chercheurs extérieurs au projet Chromium [la version open source de Chrome, ndlr]", explique ainsi Chris Evans, responsable de la sécurité du logiciel, sur le blog officiel de Chromium.

"Grâce à ces collaborations, Chromium est devenu plus sûr. Aujourd'hui, nous lançons donc une nouvelle expérience pour motiver les développeurs externes", précise-t-il.

Deux conditions

Pour participer à cette chasse à la faille virtuelle, Google a posé deux conditions. L'utilisateur devra tout d'abord être majeur et ne pas être ressortissant d'un pays sur lequel les Etats-Unis imposent un embargo commercial, comme Cuba, la Corée du nord, le Soudan, l'Iran ou la Syrie.

La défaillance dénichée devra ensuite être signalée sur le tracker de Chromium. Elle sera alors examinée par les membres de Google afin de déterminer sa validité et le prix qu'elle mérite.

Comme dans toute compétition, pour une même faille détectée, le premier à la signaler, sera le premier récompensé.

Economies pour Google

Un bon moyen pour Google d'appâter les internautes férus de technologies sur son nouveau mode de navigation.

Et de faire des économies substantielles: un utilisateur de Chrome, même récompensé à 1337 dollars, coûtera toujours moins cher que d'embaucher un développeur.