Les médias broient du noir

A.-C.B

— 

Les grands dirigeants du monde médiatique, réunis à la conférence exclusive de Sun Valley, dans l'Idaho (nord ouest des Etats-Unis), assistent au déclin de l'économie du secteur au fil des ans, a affirmé jeudi Rupert Murdoch, actionnaire majoritaire de News Corporation, selon des propos rapportés par l'agence Reuters. Son propre groupe a enregistré de lourdes pertes l'an dernier.

Un rebond au mieux dans 5 ans

"Je suis choqué de voir l'état du secteur médiatique qui indique qu'on est soit au fond du gouffre, soit toujours plus bas, mais que cela va prendre des années et des années, cinq ans au moins, avant d'observer une quelconque amélioration", a déclaré Rupert Murdoch lors d'une interview accordée à la chaîne de télévision Fox Business Network, dont il est propriétaire.

Le séminaire, organisé par Allen & Co, une banque d'investissement spécialisée dans les médias, est l'une des plus importantes manifestations pour les diffuseurs et les producteurs de contenus de télévision et sur Internet. "Je dirais que cette conférence est marquée par un pessimisme ambiant" a déploré l' homme d'affaires anglo-australo-américain.

Rien de nouveau d'ici la fin de l'année

Jeffrey Zucker, directeur de NBC Universal, a indiqué sur la chaîne CNBC, chaîne financière, qu'il était très dure pour les entreprises d'acquérir du capital, ainsi les fusions et acquisitions sont difficilement réalisables en ce moment.

"Les acheteurs cherchent les bonnes affaires, les vendeurs cherchent à obtenir ce qu'ils pensent être le pire depuis un an. Dans ce climat, il est fort difficile d'obtenir quelque chose de positif. Je pense que vous ne verrez probablement rien de nouveau dans le monde des médias d'ici la fin de l'année", a conclu Jeffrey Zucker.