Juncker: la BCE doit encore baisser ses taux d'intérêt

— 

Le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker, a de nouveau appelé lundi la Banque centrale européenne (BCE) à baisser ses taux d'intérêt cette semaine, face à la crise économique. "Je pense que la banque a une marge de manoeuvre" pour assouplir sa politique monétaire compte tenu du recul de l'inflation, a-t-il déclaré à des journalistes en arrivant à une réunion avec ses collègues de la zone euro à Bruxelles. "Je pense que la banque utilise avec sagesse cette marge de manoeuvre", a-t-il ajouté, dans une allusion aux baisses de taux déjà décidées au cours des deux derniers mois par l'institut de Francfort.

La veille, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso avait lancé un appel semblable. Il avait jugé à Paris que "les conditions sont là pour une baisse des taux d'intérêt". La BCE réunit son conseil des gouverneurs jeudi et a fait savoir qu'elle devrait baisser son taux directeur fixé à 3,25% pour faire face à la récession qui frappe la zone euro. Les économistes s'interrogent sur l'ampleur de la baisse qui pourrait être de 0,50 ou 0,75 point.

La BCE a déjà allégé son principal taux directeur à deux reprises en l'espace d'un mois, d'abord le 8 octobre dans le cadre d'une action concertée avec ses homologues mondiales, puis début novembre lors de son conseil mensuel. De 4,25%, il est tombé à 3,25%.