Crédit Agricole engrange 202 millions d'euros

— 

Petit premier trimestre. Alors qu'il y a un an, Crédit Agricole S.A. enregistrait un profit de 892 millions d'euros, l'augmentation du coût du risque et les effets de la crise financière ont fait fondre son bénéfice net au cours des trois premiers mois de 2009, à 202 millions d'euros. En cause: le pôle de banque de détail à l'international, déficitaire à hauteur de 21 millions d'euros, la gestion d'actifs, dont le résultat net a chuté de 42%, mais aussi la banque de financement et d'investissement, également en perte à hauteur de 17 millions d'euros.

Le groupe veut néanmoins rassurer en expliquant que dans le cadre de la restructuration de Calyon, engagée en septembre dernier, les activités de BFI qui sont conservées ont enregistré un bénéfice net de 399 millions d'euros. Hors les pertes des activités destinées à être cédées ou fermées, Crédit Agricole aurait affiché un résultat net de 618 millions d'euros, au lieu des 202 millions publiés.

CASA se distingue néanmoins de l'autre banque mutualiste, Natixis, qui a publié mercredi soir une perte nette de 1,8 milliard d'euros et a reçu 3,5 milliards d'euros de fonds propres de la part de ses actionnaires de référence.

Au cours du trimestre, le produit net bancaire de l'établissement a diminué de 1,2% à 4,06 milliards d'euros. Son résultat brut d'exploitation a en revanche progressé de 21,4%, marquant la plus forte progression parmi les grandes banques cotées en Bourse, passant en un an de 892 millions d'euros à 1,08 milliard d'euros.