Calyon réclame à IKB 1,675 milliard de dollars

J. Bx avec AFP

— 

La filiale du Crédit Agricole, Calyon, en procès contre la banque allemande IKB, réclame à cette dernière plus de 1,675 milliard de dollars de dommages et intérêts, soit environ 1,17 milliard d'euros, selon un communiqué aux marchés publié mardi.

La plainte de Calyon a été déposée auprès de la Haute Cour de justice de Londres et transmise lundi à IKB qui a indiqué passer actuellement en revue les charges contre elle. La plainte est en relation avec une procédure antérieure, celle du rehausseur de crédit (monoliner) anglo-américain FGIC en mars 2008 contre IKB et Calyon.

FGIC s'était porté garant de titres à risques de la banque IKB et de Calyon, mais après l'effondrement d'IKB, victime de la crise financière dès 2007, l'anglo-américain avait porté plainte contre les deux pour éviter de devoir payer jusqu'à 1,9 milliard de dollars, a rappelé à l'AFP une porte-parole d'IKB.

Procès à New York

Un accord avait été trouvé en août dernier entre Calyon et FGIC, en vertu duquel ce dernier a versé une compensation de 200 millions de dollars à Calyon. Mais le procès à New York entre FGIC et IKB dure encore, a-t-elle précisé. "Ce qui est nouveau, c'est que Calyon se retourne contre nous", a-t-elle ajouté.

IKB précise dans son communiqué que même si les risques liés à ces procédures en cours venaient à se réaliser, ils n'auraient pas d'"impacts tangibles" sur ses comptes.