Grand Paris: Carrez devra trouver l'argent

G. G. avec AFP

— 

Comment financer 35 milliards d'euros de travaux? Ce sera au député UMP Gilles Carrez d'"identifier de nouvelles ressources" pour financer les investissements titanesques requis pour mettre en place les nouveaux moyens de transport du Grand Paris de Nicolas Sarkozy. Le Premier ministre François Fillon lui a en effet confié une mission en ce sens.

Public-privé

Gilles Carrez, nommé parlementaire en mission auprès du Premier ministre, devra "examiner en particulier les modalités d'une juste contribution de l'usager", mais aussi "des entreprises et des particuliers qui bénéficieront des retombées économiques". Le rapporteur général du Budget à l'Assemblée nationale devra également étudier "l'opportunité du recours à des partenariats publics-privés en prêtant une attention particulière à la répartition des risques et aux conditions de financement".

Autre objet d'étude confié à Gilles Carrez: veiller à l'"équilibre financier d'une nouvelle entité publique qui pourrait être créée pour assurer la maîtrise d'ouvrage d'une partie du schéma de transports, compte tenu de son incidence sur la dette et le déficit publics".

Calendrier serré

Le calendrier est serré. Le chef du gouvernement demande au député de lui remettre un rapport d'étape d'ici à la fin du mois de juillet, afin d'intégrer les premières mesures au budget 2010 et dans le projet de loi sur le Grand Paris qui sera déposé au Parlement à l'automne. Le rapport final est attendu début septembre.

Le chef de l'Etat avait annoncé fin avril son projet pour le Grand Paris avec une enveloppe de 35 milliards d'euros pour les transports. L'un des objectifs les plus ambitieux est la réalisation d'un métro automatique long de 130 km autour de Paris reliant des pôles d'activité (Roissy, Orly, La Défense...) et d'habitat, un "grand huit" dont le coût a été évalué à 21 milliards.