L'hôtel Negresco légué à une fondation

CV avec AFP

— 

L'hôtel Negresco, le plus célèbre palace niçois fondé en 1913 sur la Promenade des Anglais, sera légué par sa propriétaire, Jeanne Augier, a une fondation, en cours de création, dédiée à soulager la souffrance humaine et animale, a confirmé cette dernière à la suite d'un article paru dans Nice Matin.

"Je suis heureuse avant de mourir de penser que le résultat du travail de toute une vie servira à soulager la souffrance humaine et animale et à préserver l'avenir de l'hôtel", a expliqué Mme Augier, 86 ans, jointe au téléphone par l'AFP. Les statuts de la fondation seront déposés dans la journée de vendredi en préfecture, a précisé cette frêle octogénaire à la personnalité charismatique qui a consacré sa vie au palace à coupole rose, emblématique de Nice, et en demeure le PDG.

Le fonds de dotation "Mesnage" -du nom du père de Jeanne Augier- héritera également de tous les biens privés de sa propriétaire, soit plusieurs dizaines de millions d'euros, et reversera ses bénéfices à des associations caritatives.

Fille unique, veuve et sans enfant, Jeanne Augier souhaite aussi que cette formule permette de préserver l'atypique indépendance de cet hôtel de l'appétit des grands groupes qui le convoitent. "Je suis très cocorico, vous savez...", aime répéter cette pétillante pasionaria de la cause animale qui consacre déjà une partie de sa fortune à ce combat.

Fondé en 1913 par l'aubergiste roumain Henri Negresco, le palace, exsangue après la seconde guerre, a été repris en 1957 par Jeanne Augier et son mari Paul, décédé en 1995. Non contents de lui redonner son lustre, ils en ont également fait un véritable musée où se mélangent une verrière créée par Gustave Eiffel, un lustre de Baccarat commandé par le tsar Nicolas II, des créations de Niki de Saint-Phalle ou des oeuvres de Raymond Moretti.