Opel demande de l'aide à Merkel

E24 avec AFP

— 

Opel demande de l'aide. Le constructeur allemand Opel, filiale de l'américain en difficulté General Motors, a écrit à la chancelière Angela Merkel pour la convaincre de prendre de nouvelles mesures d'aide au secteur automobile, a indiqué, lundi 10 novembre, un porte-parole d'Opel. "Nous sommes inquiets pour la situation du secteur automobile", écrivent dans un courrier envoyé vendredi à Berlin le patron de GM pour l'Europe Carl-Peter Forster, le patron d'Opel Hans Demant et le chef du comité d'entreprise Klaus Franz, selon le porte-parole.

Demandes

Opel demande des aides fiscales pour l'achat de nouvelles voitures, l'instauration de crédits bon marché pour les consommateurs et une prime pour la mise à la casse de véhicules âgés de plus de dix ans, selon la même source. Au niveau européen, le constructeur de l'Astra et de la Corsa veut aussi un plan de 40 milliards d'euros pour des crédits bon marché auprès de la Banque européenne d'investissement (BEI).

insuffisant

La semaine dernière, le gouvernement allemand avait annoncé un train de mesures pour soutenir la conjoncture, prévoyant notamment une exonération de taxe pendant un ou deux ans pour l'achat d'un nouveau véhicule. Un projet jugé insuffisant par Opel, touché de plein fouet par la chute de la demande et qui a annoncé plusieurs semaines de chômage technique pour abaisser sa production.