Chine: les produits de luxe importés bientôt détaxés

A.-C.B avec agences

— 

La Chine pourrait supprimer ou réduire fortement les taxes d'importation sur les produits de luxe et les cosmétiques d'après l'agence Bloomberg. Le but? Encourager les consommateurs chinois à acheter ce type de produits chez eux plutôt qu'à l'étranger, a indiqué aux médias Jiang Zengwei, vice ministre du commerce chinois.

"La santé de la consommation est bonne. Au lieu de dépenser leur argent à l'étranger, les consommateurs chinois pourraient le faire circuler à l'intérieur du pays", a-t-il expliqué dans l'édition papier du journal People's Daily datée du 6 août dernier. "Baisser les taxes boosterait les importations de produits de luxe et les ventes des distributeurs chinois".

La demande pour les produits de luxe en Chine, le pays le plus peuplé du monde, reste forte malgré la crise, d'après une étude publiée le mois dernier par Ruder Finn Asia.

Par ailleurs Louis Vuitton et Cartier sont les marques préférées des consommateurs chinois, tandis que les habitants des petites villes seraient les clés d'une croissance durable de la demande.

Subventions

Le gouvernement chinois veut aussi encourager les dépenses dans d'autres secteurs comme les voitures et les appareils ménagers. Des subventions à hauteur de 7 milliards de yuans (environ 720 millions d'euros) sont prévues pour encourager les consommateurs à remplacer leurs vieux produits par des nouveaux, d'après le vice ministre du commerce chinois.

Les ventes d'appareils ménagers en Chine sont en train de bénéficier d'une importante impulsion grâce à un programme d'aides au marché rural. Cela permet de booster la consommation des ménages, d'après le ministère du commerce chinois.

Licence

A titre de rappel les produits importés sont taxés à hauteur de 17% pour la plupart des produits et un taux réduit à 13% existe pour certains biens comme l'eau ou l'électricité. De plus seulement quelques entreprises et institutions sont autorisées à importer de la marchandise.

Une licence d'importation est nécessaire, accordée par le Ministère du commerce extérieur et de la coopération économique (MOFTEC). Pour l'obtenir l'importateur potentiel doit prouver que l'opération qu'il souhaite réaliser est nécessaire.

Aujourd'hui 9.000 entreprises seraient autorisées à réaliser des opérations de commerce extérieur en Chine contre 14 en 1979 d'après Chine Informations.