Electricité: vers une hausse des prix "minime"

G. G. avec AFP

— 

Le gouvernement ne veut pas accorder à EDF les 20% d'augmentation du prix de l'électricité demandé. C'est le secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant, qui l'assure. Si le gouvernement décidait une hausse du prix de l'électricité celle-ci serait "extrêmement minime", a insisté le conseiller du Président.

Invité du "Grand rendez-vous" Europe 1/Le Parisien, M. Guéant a répété qu'une augmentation de 20% sur trois ans était un "objectif hors de proportion" avec ce que le gouvernement décidera. Il a jugé "regrettable que le président d'EDF inquiète les Français" avec l'annonce d'une telle hausse. "Il sait très bien que le gouvernement ne pourra pas le suivre dans de telles proportions", a ajouté Claude Guéant.

Le secrétaire général n'a pas écarté pour autant toute hausse du prix de l'électricité, car il peut, a-t-il dit, y avoir "légitimité à parfois augmenter". "S'il y a augmentation, elle sera extrêmement minime", a-t-il affirmé ajoutant que la décision sera prise "dans les semaines qui viennent".