L'économie européenne se contracte plus que prévu

G. G. avec AFP

— 

Mauvaise surprise pour l'économie européenne: le PIB de la zone a reculé de 0,2% au deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents, selon les chiffres d'Eurostat. C'est plus que prévu. Dans une précédente estimation, publiée le 2 septembre, Eurostat avait prévu un recul du PIB de 0,1% dans les 16 pays de la zone euro.

C'est le cinquième trimestre consécutif de recul du PIB dans la zone euro, même si le rythme de baisse a nettement ralenti comparé au plongeon record de 2,5% accusé au premier trimestre.

Pour les 27 pays de l'Union européenne, Eurostat s'est également montré plus pessimiste qu'avant: le PIB y a baissé de 0,3% sur le trimestre contre -0,2% attendus dans sa précédente estimation.

Comparé au trimestre correspondant de 2008, Eurostat a aussi revu en baisse ses précédentes estimations. Le PIB de la zone euro a reculé de 4,8% (contre 4,7% prévus avant) et celui de l'UE de 4,9% (4,8% auparavant). Les investissements ont notamment reculé plus qu'attendu, avec une baisse de 1,5% dans la zone euro (contre 1,3% prévus avant) et de 2,3% dans l'UE (contre 1,9%).

La baisse des exportations est aussi plus importante que prévu: -1,5% dans la zone euro (contre -1,1% dans la précédente estimation) et -1,7% dans l'UE (contre -1,5%). Mais les importations ont aussi décliné plus que prévu: -2,9% tant dans la zone euro que dans l'UE (contre -2,8% avant).

La reprise de la consommation des ménages est par ailleurs confirmée dans la zone euro, mais elle est moins forte qu'attendu (+0,1% contre +0,2% avant). Dans l'UE en revanche, elle a finalement à nouveau décliné: elle est en baisse de 0,1% au deuxième trimestre, alors qu'Eurostat prévoyait jusque là qu'elle soit stable.

Bruxelles prédit néanmoins la fin de la récession pour le troisième trimestre.