US: les autorités veulent limiter la spéculation pétrolière

J. Bx avec AFP

— 

Les autorités américaines de la concurrence (FTC) vont interdire la diffusion de fausses nouvelles et obliger les intervenants à rendre publiques des informations importantes, pour empêcher les manipulations de cours sur le marché du pétrole, a indiqué jeudi 6 août la commission.

La Federal Trade Commission va appliquer cette nouvelle réglementation à partir 4 novembre, a-t-elle indiqué dans un communiqué. Elle interdit aux intervenants "de s'engager volontairement dans toute pratique -y compris la communication inexacte d'un fait matériel- constituant ou pouvant entraîner une tromperie envers toute autre personne et d'omettre de manière volontaire de rendre public un fait matériel (...) susceptible d'entraîner des distorsions du marché" pour les produits pétroliers.

1 million de dollars par jour d'infraction

Les contrevenants seront susceptibles de pénalités se montant jusqu'à 1 million de dollars par jour d'infraction. Le Congrès américain avait donné l'autorisation en décembre à la Commission de délibérer sur le sujet, a précisé à l'AFP Patricia Galvan, directrice adjointe au bureau de la concurrence de la FTC. L'agence avait déjà émis une recommandation provisoire en avril, qui se retrouve donc ainsi pérennisée.

Le fonctionnement du marché américain de l'énergie est l'objet d'intenses débats depuis que le prix du baril a atteint des sommets historiques en juillet 2008, à plus de 147 dollars, avant de chuter lourdement quelques mois plus tard.

"Cette nouvelle règle va nous permettre de sévir contre les fraudes et manipulations qui peuvent faire monter les prix à la pompe", a déclaré Jon Leibowitz, président de la FTC, cité dans le communiqué. "Nous allons maintenir l'ordre sur les marchés du pétrole - et si nous trouvons des sociétés qui manipulent les marchés, nous les poursuivrons", a-t-il ajouté.