Le déficit public diminue légèrement à 86,6 milliards d'euros

— 

Le déficit budgétaire de la France s'est encore creusé sur un an à 86,6 milliards d'euros fin juin, contre 32,8 milliards un an plus tôt, en raison du plan de relance et de la crise qui réduit les recettes fiscales, a annoncé mardi le ministère du Budget.

L'écart de 49,8 milliards d'euros d'une année sur l'autre s'explique à hauteur de 21,5 milliards par le coût budgétaire des différentes mesures de relance de l'économie, précise le ministère dans un communiqué. Le reste est surtout lié à la diminution des recettes fiscales due à la récession que traverse la France.

Ainsi, le produit des recettes fiscales nettes s'élève fin juin à 108,5 milliards d'euros, en baisse de 35,6 milliards par rapport à la même date en 2008, note le ministère. Les recettes nettes de l'impôt sur les sociétés (IS) sont les plus touchées et affichent une baisse de 80,5% par rapport à un an auparavant. A la fin mai 2009, le déficit du budget de l'Etat était de 88,7 milliards d'euros.

Ces chiffres sont publiés alors que la Banque de France prévoit une stabilisation de l'économie française au cours du troisième trimestre 2009.