La production industrielle française rebondit en mai

J. Bx avec AFP

— 

La production industrielle française a nettement rebondi en mai selon l'Insee, et le gouvernement y voit le signe qu'un plancher a été atteint dans le secteur industriel, tout en prévenant que ce rebond ne permettra pas d'endiguer l'explosion du chômage.

Après plusieurs baisses consécutives et un dernier recul en avril de 1,5%, la production industrielle a progressé de 2,6% en mai, a annoncé vendredi l'Insee. La production de l’industrie manufacturière (y compris les industries agricoles et alimentaires) a aussi rebondi (+2,4%), après huit mois de reculs consécutifs et un repli de 0,6% en avril, précise l'Institut national de la statistique.

Néanmoins, le climat général reste très dégradé. "Il faut être clair à ce sujet, le terme qui convient aujourd’hui est bien "rebond" et non "reprise". De fait, la tendance de fond reste particulièrement mauvaise : le glissement annuel des trois derniers mois de l’activité industrielle reste catastrophique à -16,3%.", tempère Alexander Law, chef économiste de Xerfi, cabinet d'étude.

Au ministère de l'Economie, l'entourage de la ministre de l'Economie explique que ce rebond "confirme qu’un point bas aurait été atteint dans le secteur industriel. La conjoncture industrielle se stabilise".

"Le déstockage", mouvement par lequel les entreprises ont vidé leurs stocks face à l'absence de commandes, "responsable de plus de la moitié du repli de la croissance au 1er trimestre, touche à sa fin", a-t-on ajouté de même source.

Stabilisation en cours

Pour Bercy, "le redressement important des enquêtes de climat des affaires sur le passé récent suggère que cette stabilisation en cours a des bases solides". "La dégradation de l’emploi devrait néanmoins se poursuivre pendant plusieurs trimestres, car une reprise graduelle de l’activité ne se traduira pas par un repli immédiat du chômage", prévient-on dans l'entourage de Mme Lagarde.

En mai, la production des industries agricoles et alimentaires augmente légèrement (+0,4% après 0,7% en avril).

Les activités de cokéfaction et raffinage se redressent fortement (+10,2% après -3,2%).

La production d’équipements électriques et électroniques et autres machines s’accroît de 1,3%.

Rebond marqué dans le transport

Dans les matériels de transport, elle connaît un rebond marqué (+7,2%), progressant notamment de 11,6% dans l’industrie automobile. Cette "envolée confirme l’efficacité du dispositif de prime à la casse mis en place dans le cadre du plan de relance", a-t-on réagi à Bercy. La production est en hausse de 3,2% dans les autres matériels de transport (constructions navale, aéronautique et ferroviaire).

La production d’autres produits manufacturés augmente également (+1,9%). À l’opposé, l’activité est en baisse dans le textile, habillement, cuir (-0,5%) et dans les autres industries manufacturières (-0,4%).

La production des industries extractives, énergie, eau s’accroît nettement (+4,4%) tandis que l’activité diminue légèrement dans la construction (-0,3%).