Clinique recherche désespérément infirmières

R.S. avec News.com.au

— 

Une clinique privée de Prague offre à qui veut bien y travailler un acte de chirurgie esthétique. En effet, les Infirmières, docteurs ou secrétaires qui acceptent de signer un contrat de travail de trois ans minimum peuvent choisir entre une lipposuccion, de la chirurgie abdominale ou des implants mammaires, selon le correspondant à Pragues du site News.com.au. "C'est un succès" affirme Jiri Schweitzer le directeur de la clinique Iscare. Ce dernier est même obligé de refuser des candidatures.

Petra Kalivodova, une infirmière de 31 ans qui travaille dans cette clinique depuis quatre ans, s'est fait refaire la poitrine. Pour "fêter" le renouvellement de son contrat, elle a choisi cette fois une liposuccion.

La clinique facture en général plus de 5.000 dollars pour des implants mammaires, environ trois fois le salaire mensuel moyen d'une infirmière tchèque. C'est donc un beau cadeau pour le personnel.

Ces avantages en nature sont la conséquence du départ pour l'Europe de l'ouest de nombreuses infirmières tchèques car les salaires y sont plus élévés. Du coup, le système de santé tchèque a besoin de 6.000 infirmières en plus des 90.000 qu'il a déjà recruté selon les chiffres officiels cité par News.com.au.