Orange et Canal+ satisfaits

Catherine Vincent

— 

L'avis de l'Autorité de la concurrence (lire ici) est sévère. Il accuse Canal+ d'empêcher l'émergence de tout nouvel entrant sur le marché de la télévision payante en verrouillant les achats de chaînes et en entretenant une opacité certaine sur les contrats de diffusion de ces mêmes chaînes.

Il reproche aussi à Orange d'avoir une stratégie de double exclusivité comportant les germes d'une déstabilisation totale du marché. Car si cette stratégie se généralisait -ce qui se pourrait à partir de 2013 date à laquelle Canal+ ne sera plus tenu par les engagements pris devant l'ancêtre de l'Autorité de la concurrence lors de sa fusion avec TPS- le risque de duopole (Canal+-SFR/France Télécom-Orange) serait grand.

L'Autorité préconise donc de contenir le pouvoir de chacun afin de protéger les autres opérateurs et le consommateur.

Pourtant, Canal+ se déclare aujourd'hui satisfait de cet avis, tout comme Orange. Le groupe de télévision payante se félicite que toute exclusivité dans la distribution des chaînes soit limitée dans le temps. Aucun commentaire en revanche sur les critiques qui lui sont adressées.

Orange voit aussi des points positifs. L'Autorité de la concurrence "valide notre stratégie dans les contenus innovants et salue les bénéfices de l'arrivée d'un nouvel entrant", a indiqué à E24 un porte-parole du groupe. Même s'il reconnaît qu'en limitant la durée des exclusivités, l'Autorité va conduire Orange à "adapter le modèle économique" de ses services de contenus, il met en avant le fait que rien de fondamental ne va changer. L'avis de l'Autorité préconise de réserver les exclusivités aux contenus vraiment innovants? "C'est déjà ce que nous faisons", fait-on valoir chez Orange.

A entendre les deux frères ennemis, tout est donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. La réalité est autre. La suite qui sera donnée à cet avis dira qui a le plus à perdre.