Partner Re et Paris Re (ex-Axa Re) fusionnent

— 

Grosse fusion dans la réassurance. Le bermudien Partner Re, onzième mondial et huitième acteur du marché américain, propose de racheter son concurrent Paris Re (anciennement Axa Re) pour environ deux milliards de dollars, selon un communiqué de presse diffusé dimanche.

L'opération de rapprochement se fait par échange d'actions, avec une parité de 0,3 action Partner Re pour chaque action Paris Re. Le dernier cours de clôture de Partner Re, coté à New York, était de 64,6 dollars (46,22 euros environ). Celui de Paris Re était vendredi de 12,3 euros. La prime offert est donc de 12,7% environ.

Paris Re affichait vendredi une capitalisation boursière de 1,47 milliard de dollars (1,05 milliard d'euros) et affichait 2,05 milliards de dollars de fonds propres au terme du premier trimestre 2009.

Partner Re indique avoir déjà acquis 6% du capital de Paris Re et fera l'acquisition d'un bloc de 57% du capital sur la base de cette parité d'échange. Les vendeurs ne sont pas identifiés. L'opération lui permet de renforcer ses fonds propres à hauteur de 1,7 milliard de dollars. Jusqu'au premier trimestre 2010, l'acquéreur proposera ce même échange d'actions aux actionnaires qui n'ont pas signé l'accord, avec pour objectif de contrôler à terme plus de 90% du groupe afin de lancer une offre publique de retrait.

"La plus grande présence de marché, la diversification du risque, la solidité du capital et l'échelle engendrées apporteront plus d'équilibre et de stabilité à notre groupe face à l'incertitude et à la volatilité des marchés financiers et de la réassurance", a déclaré dans le communiqué le PDG de PartnerRe, Patrick Thiele.

Paris Re, coté à la Bourse de Paris depuis juillet 2007, est l'ancienne filiale de réassurance du français Axa, qui l'avait cédé à des fonds d'investissement en décembre 2006. Au 31 décembre 2008, les principaux actionnaires de Paris Re étaient Hellman & Friedman Capital Partners (16,09%), Stone Point Capital (10,72%), Vestar Capital Partners (10,72%), Crestview Partners (8,04%), Och-Ziff Capital Management (6,17%) et la Caisse des Dépôts du Québec (5,9%).