Un producteur australien de charbon racheté par la Chine

— 

Yanzhou Coal Mining, quatrième producteur chinois de charbon, a obtenu l'autorisation du gouvernement australien de mettre la main sur la société Felix Resources Ltd, pour un montant de 3,5 milliards de dollars australiens (environ 2,16 milliards d'euros).

En contrepartie de cet accord, Yanzhou devra réduire à moins de 70% sa participation dans la société cotée YanCoal Australia.

L'opération permet à la Chine, plus gros consommateur au monde de métaux et minerais et deuxième utilisateur de sources d'énergie, de sécuriser ses approvisionnements en matières premières et d'alimenter une croissance économique redevenue vigoureuse.

Il ne s'agit pas de la seule société australienne visée par un groupe chinois. China Minmetals Corp. a déposé en mars dernier une offre de 2,6 milliards de dollars australiens pour prendre le contrôle de la société OZ Minerals -l'opération a abouti en juin.

Sujet sensible

Les autorités de Canberra ont bloqué dans un premier temps ce projet d'acquisition, ainsi que le rachat d'une participation majoritaire dans la société Lynas Corp par le chinois China Non-Ferrous Metal Mining, selon l'agence Bloomberg.

L'Australie est riche en ressources minières, expliquant le grand appétit des chinois pour les entreprises du pays. Mais cet appétit est une source de tensions entre Pékin et Canberra.

En juin dernier, le rejet d'une injection de capital de Chinalco dans Rio Tinto avait entraîné une vive réaction des autorités chinoises. Ces dernières avaient par la suite arrêté des salariés de Rio Tinto pour motif d'espionnage.