7 faillites bancaires de plus aux Etats-Unis

JJ avec agence

— 

L'agence fédérale américaine de garantie des dépôts bancaires (FDIC) a annoncé vendredi la faillite de sept nouvelles banques locales, dont six dans le même Etat. Ces faillites portent le total de l'année à 52, soit déjà plus du double de toute l'année 2008, où il y en avait eu 25.

Six faillites ont été enregistrées dans le seul Etat de l'Illinois (Nord), où il y en avait eu autant sur les six derniers mois. Ces banques étaient "toutes contrôlées par une même famille et suivaient un même modèle économique", croulant sous le poids de leurs pertes dans les "collateralized debt obligations" (CDO), un type d'obligations complexes, a expliqué la FDIC. Il s'agit d'une banque relativement grande (la 8e faillite la plus importante de l'année), d'un établissement moyen et de quatre petits.

La Founders Bank contrôlait en effet 962,5 millions de dollars d'actifs et 849 millions de dollars de dépôts, qui seront repris en bonne partie par une autre banque de l'Etat.

First National Bank of Danville détenait 166 millions de dollars de dépôts, et les trois plus petits établissements, la John Warner Bank, la First State Bank of Winchester, la Rock River Bank et Elizabeth State Bank, n'en géraient au total que 224 millions de dollars.

La FDIC indique avoir avoir trouvé des banques de l'Indiana voisin et de l'Illinois pour reprendre les dépôts des établissements fermés.

Dans le Texas, la banque en faillite est également un petit établissement, la Millennium State Bank, qui n'avait qu'une seule agence, et 118 millions de dollars de dépôts. Une autre banque texane reprendra la quasi-totalité de ses actifs.

La FDIC a estimé à 314,3 millions de dollars le coût de ces sept faillites pour son fonds de garantie.