Gadonneix en opération kamikaze?

— 

Pierre Gadonneix ne serait pas renouvelé à la tête d'EDF. Et il l'aurait su avant de demander une hausse de 20% des tarifs d'électricité la semaine dernière, selon Les Echos. "Pierre Gadonneix sait qu'il va partir et on le lui a dit", a confié une source proche du dossier citée par le quotidien économique. Dans ce contexte, "il voulait dire la vérité sur les tarifs avant de partir", selon les propos d'un proche rapporté par Les Echos.

Une version un peu différente de celle donnée la semaine dernière par Le Canard enchaîné, qui cite un Nicolas Sarkozy très énervé: " La prolongation de son mandat à EDF, ce n'est même pas la peine que Gadonneix y pense", aurait ainsi déclaré le chef de l'Etat, furieux contre la demande du patron d'EDF par voie de presse.

Même si sa succession n'est pas évoquée ouvertement et qu'il était candidat, à 66 ans, à un deuxième mandat, Pierre Gadonneix a donc sérieusement réduit ses chances de voir son mandat renouvelé après sa sortie sur les tarifs. Après avoir approuvé sa politique de rachat à l'étranger -Constellation Energy aux Etats-Unis et British Energy, l'Etat ne semble pas vouloir le suivre dans la hausse des prix. Claude Guéant a tout juste approuvé l'idée d'une hausse "minime" des tarifs ce weekend.

Qui pourrait remplacer le patron d'EDF? Les Echos avance le nom d'Henri Proglio, le président de Veolia. Il est proche de l'Elysée et soutenu par la CGT, explique le quotidien économique. Mais, déjà sollicité en 2004, il avait refusé le poste.