Dacia fête ses 10 ans au sein de Renault

JJ avec AFP

— 

Dacia s'autocongratule. Le constructeur automobile roumain, dont les ventes ont explosé en Europe et particulièrement en Allemagne, estime être la bonne réponse à la crise, selon des responsables du groupe Renault, propriétaire de la marque à bas coût. "Dacia est la bonne réponse à la crise mais aussi à la sortie de crise car j'ai le sentiment que, lorsque les marchés vont remonter, la part des voitures plus économiques va augmenter", a déclaré jeudi Jacques Chauvet, directeur de la région Euromed chez Renault.

Fois 8

En Allemagne, où les constructeurs de grosses berlines souffrent, les ventes de Dacia ont été "multipliées par huit" depuis le début de l'année par rapport à la même période 2008, grâce à une prime à la casse de 2005 euros. En France, Dacia est désormais "la neuvième marque", a ajouté Jacques Chauvet. Sur les cinq premiers mois de 2009, les ventes de Dacia (120.000 voitures) sont en hausse de 15,5% sur des marchés en baisse de 16%, a-t-il souligné, indiquant que la la production devrait taquiner les 300.000 unités cette année à l'usine de Pitesti, située au nord de la capitale.

4x4

"Dacia est devenue une magnifique marque dans le monde, commercialisée sur 80 marchés", a poursuivi le président du Conseil d'administration de Dacia, fier de la progression durant 10 années de "success story", avec "une production multipliée par 5, le chiffres d'affaires par 10 et les exportations par 100". "Je pense que nous avons encore un bon potentiel devant nous", a assuré François Fourmont, directeur général de Dacia, qui veut poursuivre le développement de la marque, avec la sortie d'un 4x4 l'année prochaine, le 6e modèle de la marque, et continuer de moderniser l'usine de Pitesti.

Discussions

Les dirigeants du groupe et du constructeur ont rencontré le Premier ministre roumain Emil Boc, avec lequel ils ont évoqué plusieurs dossiers. "Nous lui avons notamment dit que nous n'attendions pas que le marché automobile redémarre en 2010 et qu'il faudrait donc reconduire la prime à la casse, et fait le point sur les demandes de subventions", a indiqué M. Fourmont

Les deux dirigeants ont également assuré M. Boc du redémarrage des travaux du centre de Titu, qui disposera de neuf types de pistes d'une longueur totale de 30 km et de 100 bancs d'essais, destinés aux véhicules ou aux pièces détachées, qui emploiera 3.000 ingénieurs.

1,5 milliard

Renault a investi 1,5 milliards d'euros depuis l'acquisition de 51% du capital de Dacia le 2 juillet 1999, une participation augmentée progressivement jusqu'à 99,43% depuis 2003. Depuis le lancement en 2004 de la Logan, voiture à bas coût, plus d'un million d'exemplaires ont été vendus à fin juin 2009, sous les marques Dacia et Renault.