Même à Paris, les loyers baissent

Thibaud Vadjoux

— 

A Paris et en Ile-de-France, les loyers baissent. Cela pourrait presque constituer une provocation pour les locataires qui doivent toujours s'acquitter des loyers les plus élevés de la métropole. Mais c'est pourtant la constatation d'une étude très sérieuse de l'organisation Clameur qui regroupe la plupart des professionnels de l'immobilier.

A Paris, les loyers baissent pour la première fois (-0,5%) depuis 15 ans suivant la tendance générale en France constatée depuis le début de l'année (-0,8%). Mais cela ne bouleverse pas la suprématie de Paris et de l'Ile-de-France en matière des loyers élevés. Le prix du m² à Paris reste à 21,5 euros en moyenne et à 17,1 euros en Ile de France contre 11,9 euros en moyenne en France et à 8 euros pour les régions les moins chères comme le Limousin.

.

A Paris, la baisse des loyers a été très rapide dans le 18e (-2,5%) et le 19e arrondissement (-7,4%) qui sont déjà des arrondissements plutôt bon marché. Mais cette baisse est très représentative du marché car ces arrondissements concentrent plus que les autres des baux (au total, ¾ des baux de Paris). Les arrondissements périphériques connaissent aussi des baisses (-1,2 % pour le 15e et le 14e) ou des hausses modérées (+1,5% pour le 12e ou +1,6% pour le 17e).

Au centre, les disparités sont plus marquées avec une baisse de 3,7% dans le 5e (arrondissement qui compte le plus de redevables de l'ISF en France en 2008) mais une hausse de 9% dans le 2e arrondissement. Au final, la hiérarchie entre les arrondissements les plus chers de Paris reste inchangée, la baisse concernant surtout les arrondissements pas chers.