50 milliards de pertes pour Freddie Mac

P.V. avec AFP

— 

Le groupe américain de refinancement hypothécaire Freddie Mac, placé en septembre sous tutelle des pouvoirs publics, a annoncé mercredi 11 mars avoir perdu 50,1 milliards de dollars l'an dernier, dont 23,9 milliards de dollars sur le seul dernier trimestre. Le groupe, qui avait été sauvé de la faillite par l'intervention de l'Etat, n'avait perdu "que" 3,1 milliards de dollars en 2007.

Rapporté au nombre d'actions, le groupe a enregistré une perte annuelle de 34,60 dollars, contre une perte de 5,37 dollars un an plus tôt, selon un communiqué diffusé par l'entreprise après la clôture de Wall Street. Ces pertes gigantesques viennent s'ajouter à celles déjà annoncées au titre de l'année écoulée par l'assureur AIG (99,3 milliards de dollars), l'autre groupe semi-public de refinancement hypothécaire Fannie Mae (58,7 milliards de dollars) et la banque Citigroup (18,7 milliards de dollars). A eux quatre, ces groupes financiers ont perdu autant d'argent en 2008 que les onze millions de Portugais ont produit de richesse cette année là.

Dans son texte, Freddie Mac note que ses pertes du quatrième trimestre sont légèrement inférieures à celles des trois mois précédents (25,3 milliards de dollars). Elles s'expliquent essentiellement par des dépréciations sur son portefeuille de produits dérivés et une augmentation de ses provisions. Pour revenir à une situation nette positive, le groupe va demander 30,8 milliards de dollars au Trésor américain, après en avoir déjà obtenu 13,8 milliards à l'automne. Devant la forte hausse du coût prévisible du sauvetage de Freddie Mac et de Fannie Mae, le Trésor avait décidé il y a un mois de porter pour chacune de 100 à 200 milliards de dollars l'enveloppe disponible pour que les actifs des deux groupes restent supérieurs à leurs dettes. Freddie Mac a indiqué qu'il espérait obtenir les sommes nécessaires avant la fin du mois. Fannie Mae a pour sa part chiffré ses besoins à 15,2 milliards.