Fannie Mae et Freddie Mac à nouveau restructurés

J. Bx avec AFP

— 

Les Etats-Unis pourraient réorganiser les deux organismes de refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac placés depuis septembre sous tutelle de l'Etat, en regroupant leurs actifs toxiques dans une société fédérale, a révélé jeudi 6 août le Washington Post.

Libérés de leurs actifs toxiques, les deux poids lourds de la finance américaine, longtemps piliers du marché immobilier, pourraient reprendre du poil de la bête et soulager un marché du crédit encore faible, soutenant l'espoir d'une reprise de la consommation. A eux deux, Freddie Mac et Fannie Mae garantissent plus de 40% de l'encours des prêts immobiliers accordés aux Etats-Unis.

Une structure "bonne banque, mauvaise banque" a dû être utilisée pour ce projet, a expliqué au journal le régulateur des deux entreprises James Lockhart, qui a annoncé qu'il quitterait ses fonctions d'ici la fin du mois. Le projet devait être approuvé jeudi 6 août par le Conseil économique national de la Maison blanche, selon le Washington Post.

Discussions internes

Des discussions internes sur l'avenir des deux entreprises ont déjà eu lieu au cours de l'année, imposées par le plan de réforme du système de régulation, mais elles sont désormais entrées "dans une phase plus sérieuse", affirme le journal.

Fannie Mae et Freddie Mac ont reçu des centaines de milliards de dollars de l'Etat pour éviter une faillite provoquée par la crise des "subprimes" (prêts hypothécaires à risque). La dégradation de leurs comptes avait conduit le Trésor à prendre leur contrôle de fait en septembre, de peur d'un effondrement général des marchés de l'immobilier et du crédit.