L'occasion concurrencé par la prime à la casse

— 

Les ventes de voitures d'occasion ont enregistré une baisse de 7,2% au premier semestre (2.826.640 voitures d'occasion ont été immatriculées), affectant particulièrement les voitures de moins d'un an qui ont plongé de 19%, selon les chiffres de l'association auxiliaire de l'automobile (AAA) retraités par autoactu.com. Les ventes de voitures d'occasion sont concurrencées par les voitures neuves bénéficiant de bonus et primes à la casse.

Prime à la casse

"L'effet bonus sur les petits véhicules entraîne mécaniquement un problème de positionnement prix pour les voitures d'occasion", relève Eric Bataille, directeur général du site de vente AutoScout24 dans un communiqué. "Les voitures neuves sont pour certaines moins chères ou parfois à un prix très proche des voitures d'occasion récentes", observe-t-il, en soulignant "l'effet cumulé de la prime à la casse" qui fait que "le marché VO s'effondre". Pour Eric Bataille, "mettre une prime à la casse aux véhicules d'occasion récents pemettrait de rééquilibrer le marché". Une telle mesure "pourrait concerner 160.000 à 170.000 véhicules sur six mois" et coûterait 170 millions d'euros", ce qui "serait très vite amorti par la TVA encaissée par l'Etat", estime-t-il.

Juin s'améliore

Au premier semestre, celles-ci ont enregistré le plus fort recul (-19%), tandis que les immatriculations de voitures âgées de 1 an à 2 ans ont légèrement progressé (+3,6%). Les voitures de 2 ans à 5 ans ont baissé de 5,6% et les voitures de plus de 5 ans ont également reculé de 7,66%. En juin, les ventes de voitures d'occasion sont toutefois reparties en légère hausse (+1,9%) sauf pour les voitures de moins d'un an.