Deux administrateurs d'UBS convertissent leurs indemnités en actions

E24 avec AFP

— 

Deux administrateurs de marque de la première banque suisse UBS ont décidé de lui manifester leur confiance en transformant leurs indemnités en actions, a rapporté samedi 10 janvier le quotidien Tribune de Genève. Alors que le cours de l'action UBS a été divisée par trois depuis un an, le patron du groupe automobile italien Fiat, Sergio Marchionne, a déjà converti 387.500 francs suisses en titres soit la moitié des 775.000 (517.000 euros) qu'il a touché pour 2008, indique le journal. Quant à l'ancien patron du groupe pharmaceutique Serono, Ernesto Bertarelli, il "compte lui aussi démontrer le même civisme d'entreprise", en achetant pour 525.000 francs (350.000 euros) d'actions UBS, poursuit la Tribune de Genève.

Les deux hommes font preuve de "courage" et "d'élégance", selon le quotidien, alors que la première banque suisse accumule les difficultés depuis la crise des subprimes. UBS a procédé depuis un an à un montant record de dépréciations d'actifs de 46,9 milliards de dollars. En pleine crise de confiance, elle a vu ses clients lui retirer durant l'automne 83,6 milliards de francs suisses provoquant un plan de sauvetage historique des autorités suisses qui ont débloqué 60 milliards de dollars pour voler à son secours en octobre. Les anciens dirigeants d'UBS, dont son ex-directeur général Peter Wuffli, avaient alors décidé en novembre de rendre près de 70 millions de francs suisses (45,2 millions euros), d'indemnités.