Carrefour réfléchit à quitter les émergents

T.V avec AFP

— 

Le numéro deux mondial de la distribution, le français Carrefour, "envisage de céder ses activités dans les pays émergents" sous "la pression de ses deux principaux actionnaires", Colony Capital et Bernard Arnault (13,5% du capital), selon un article du Monde daté de mardi et du Figaro .

"Colony et Bernard Arnault cherchent à valoriser leur investissement", indique le journal, citant des sources proches du dossier. "Les deux actionnaires cherchent une solution à même de doper le cours de Bourse de la société. L'action Carrefour a baissé de près de 30 % depuis leur entrée au capital en mars 2007. Soit des millions d'euros partis en fumée pour les deux investisseurs", indique le journal.

Le quotidien ajoute que "le Brésil et la Chine, deux pays où Carrefour est pourtant leader du marché, sont sur la sellette".

Les deux actionnaires "mettent une pression gigantesque pour trouver une solution à leur infortune", ajoute une source proche du dossier dans le journal, avec l'objectif d'aboutir "avant la fin de l'année". Cette idée a été "réactivée en raison de l'impossibilité" pour Sébastien Bazin, patron du fonds Colony, et Bernard Arnault "de mener à bien rapidement leur projet initial: céder le patrimoine immobilier de Carrefour", ajoute le journal.

Contacté par l'AFP, Carrefour n'a pas souhaité commenter cette information, tandis qu'un porte-parole de Blue Capital, détenu à parité par le groupe Arnault et le fonds Colony Capital, n'était "pas joignable".

Une vente de ces activités serait fructueuse à court terme, mais sur le plan industriel priverait Carrefour de l'essentiel de son potentiel de croissance, ajoute le journal. Selon Le Monde, la valeur des activités de Carrefour en Amérique du sud peut être estimée entre 3 et 5 milliards d'euros et celle du groupe en Asie entre 4 et 6 milliards d'euros.

En 2008, l'Asie a généré 7% du résultat d'exploitation avant éléments non courants du groupe et la zone Amériques 12%, selon le site internet de Carrefour.

A la Bourse de Paris, l'action Carrefour réalisait la plus forte progression du CAC 40, grimpant de 3,18% à 31,83 euros lundi vers 15H45 (13H45 GMT) dans un marché en hausse de 1,30%. Colony Capital et Bernard Arnault étaient entrés à la surprise générale au capital de Carrefour en mars 2007, initialement avec une participation de 9,1%, alors que l'action cotait au-dessus de 51 euros.