500.000 clients d'EDF vont voir leur facture grimper de 5%

J. Bx avec AFP

— 

Un demi million de particuliers clients d'EDF ayant souscrit une option tarifaire particulière vont voir leur facture d'électricité grimper de près de 5%, davantage que la moyenne, a-t-on appris jeudi 20 août auprès de la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Les 500.000 particuliers clients, abonnés au "Tarif Tempo", verront leurs tarifs augmenter de 4,7% en moyenne "à consommation égale d'une année sur l'autre", a expliqué à l'AFP un porte-parole de la CRE à la suite d'informations publiées par La Tribune.

Le 15 août sont entrés en vigueur des hausses des tarifs réglementaires de l'électricité, en moyenne de 1,9% pour les particuliers et artisans (tarif bleu), mais cette revalorisation moyenne comprend des disparités d'un client à l'autre, en raison d'une refonte de la structure des tarifs.

"Il y avait des anomalies", car "certaines catégories de clients, y compris les Tempo, ne payaient pas au total ce que coûtait réellement la fourniture et l'acheminement de l'électricité qu'ils consomment", a expliqué un porte-parole d'EDF.

Tarifs différents selon trois périodes

L'option "Tempo" permet à ses abonnés d'avoir des tarifs différents selon trois périodes: le client paie moins cher que la moyenne les jours dits "bleus", mais plus cher en période "rouge", quand le système électrique est très sollicité, par exemple les jours de grand froid.

Le client Tempo est prévenu au jour le jour du tarif appliqué (bleu, blanc ou rouge). En valeur, les sites résidentiels (particuliers), soumis à cette option, auront une facture en hausse de 36 euros par an en moyenne, selon l'avis de la CRE publié vendredi au Journal officiel. Sur les sites professionnels (artisans, commerce), pour qui le tarif Tempo est en extinction, la hausse atteindra 9,5% en moyenne.

Au total, 78% des quelque 29 millions de sites résidentiels et professionnels soumis au tarif bleu verront leur facture augmenter, selon l'estimation de la CRE. Pour la plupart, la hausse des factures sera entre 0 et 20 euros par an, mais pour certains, l'augmentation dépassera 50 euros par an, selon cet avis.

La facture de plus de 1,5 million de sites soumis au tarif bleu augmentera de plus de 15%, mais "cela représentera peu d'euros par an, car ils payaient peu", explique la CRE. En revanche, 22% des sites devraient connaître une baisse de facture (TVA et contribution tarifaires d'acheminement incluses, mais hors taxes locales), principalement de 0% à 2% et de moins de 20 euros par an.