Le volume de transactions immobilières ont chuté de 20% depuis janvier

A.-S. G. avec AFP

— 

La fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) fait un point sur le début d'année. Le volume de transactions immobilières aux mois de janvier et février 2009 a marqué un recul de 20% par rapport à la même période de 2008, a affirmé Henry Buzy-Cazaux, de la Fnaim. "2008 s'est terminé avec une activité moindre de 20% par rapport à 2007 et le début de l'année, en moyenne, marque la même tendance" sur le nombre de transactions, a-t-il déclaré mercredi 18 mars sur l'antenne de BFM.

Pour Henry Buzy-Cazaux, l'"attentisme" des acheteurs face au marché de l'immobilier qui prévaut aujourd'hui "n'est pas une bonne attitude", selon lui. Grâce à la baisse des prix, "la capacité de négocier (des acheteurs, ndlr) est restaurée", a-t-il expliqué. "Quelqu'un qui veut acheter aujourd'hui avec des taux d'intérêt meilleurs qu'il y a 4 ou 5 mois, avec un taux moyen de 4,60%, doit négocier. Il doit forcer le vendeur, quand ce n'est pas fait spontanément, à baisser son prix", a-t-il expliqué, ajoutant qu'il souhaitait un taux d'intérêt des prêts immobiliers de 4%, capable selon lui de "déclencher les intentions d'achat".

Le délégué général de la Fnaim a également jugé qu'il y avait eu "de la casse" sociale dans les agences immobilières, en raison du ralentissement du marché de l'immobilier, sans pouvoir donner de chiffres précis. "20% d'activité de revente en moins, c'est probablement 15 à 20% de personnel en moins dans les agences immobilières", a-t-il conclu.