Maïs OGM: un bilan négatif

AFP

— 

La culture du

maïs OGM
MON 810 du semencier américain Monsanto présente plus d'inconvénients que d'avantages, estime le Haut conseil des biotechnologies (HCB) dans un avis publié mardi, un avis opposé à celui de
l'Agence française de sécurité alimentaire (Afsa)
et de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Aesa)

Le HCB avait été saisi par le gouvernement d'une demande concernant l'éventuelle autorisation de ce maïs transgénique qui est sous le coup d'une interdiction de culture en France depuis 2008.

Une majorité de membres du Comité économique, éthique et social (CEES) - une des deux composantes du HCB - a considéré que les inconvénients globaux d'une mise en culture du MON 810 l'emportaient sur ses avantages, selon le communiqué du HCB.

Par ailleurs, le Comité scientifique - l'autre composante du HCB - a noté que certaines questions posées à l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Aesa) n'avaient pas obtenu de réponse, "du fait de l'absence d'effets majeurs et/ou faute de données suffisantes, que seule l'expérimentation en champ ou en laboratoire permettrait d'obtenir".

Dans ces conditions, les associations de défense de l'environnement demandent que la culture du MON 810 soit définitivement interdite.