Le chinois BAIC s'intéresse à Opel

J. Bx avec AFP

— 

Le gouvernement allemand a reçu une lettre de la part du constructeur chinois BAIC concernant Opel, a déclaré lundi 6 juillet un porte-parole du ministère de l'Economie, qui s'est refusé à donner des détails sur son contenu. "Il existe effectivement une lettre", a affirmé le porte-parole lors d'une conférence de presse régulière du gouvernement, sans plus de précisions.

Selon la presse dominicale allemande, BAIC a proposé à plusieurs membres du gouvernement allemand de reprendre 51% du constructeur automobile en difficulté Opel, ancienne filiale de l'américain General Motors, avec une garantie publique de 2,64 milliards d'euros.

Sauvetage

Fin mai, le gouvernement allemand avait présenté un plan de sauvetage d'Opel, qui doit être racheté par l'équipementier canadien Magna, adossé à des capitaux russes. Mais depuis les discussions sont vives avec GM et les rumeurs vont bon train sur un éventuel échec des négociations.

"Il y a différents groupes qui sont intéressés par une reprise d'Opel", a rappelé lundi le porte-parole du ministère de l'Economie. Le patron de GM Europe, Carl-Peter Forster, a aussi indiqué récemment qu'il existe différents prétendants à un rachat d'Opel mais que Magna possède une "avance considérable". Il espère aboutir à un accord définitif avec l'équipementier d'ici la mi-juillet.