50 milliards d'économies grâce aux grands-parents

A.-C.B avec AFP

— 

Les économies réalisées par les Italiens qui confient leurs enfants aux grands-parents s'élèvent à 50 milliards d'euros annuels, selon une étude de la Chambre de Commerce de Milan.

L'enquête s'appuie sur les données de l'Institut national de la statistique (Istat). Elle a été effectuée en tenant compte des coûts des différents types de prestations demandées et du salaire moyen des baby-sitters et des femmes de ménage en Italie.

4,8 milliards de dépenses

L'étude chiffre aussi à 4,8 milliards d'euros les dépenses qui pèseraient sur le budget des familles italiennes durant la période estivale si elles ne pouvaient faire garder leur progéniture par les grands-parents pendant qu'elles travaillent.

Toujours selon cette étude, à Milan, l'économie annuelle réalisée par enfant de moins de 14 ans est de 8.000 euros. A Bologne, Gênes et Venise, elle dépasse les 9.000 euros. A Rome, elle s'élève à 7.000 euros, tandis qu'à Naples elle atteint les 5.000 euros.

Baby-sitting à temps plein pour les plus petits, garderie à la sortie de l'école jusqu'à l'arrivée des parents durant la période scolaire, assistance en cas de maladie, préparation des repas, travaux ménagers ou de couture: telles sont les activités les plus fréquentes que les retraités italiens effectuent pour venir en aide à leurs enfants et petits-enfants.