La pub Leclerc sur les médicaments est légale

M. L. avec AFP

— 

La chambre commerciale de la Cour de cassation a estimé mardi 13 octobre que la campagne publicitaire lancée par Leclerc au printemps 2008 est légale.

"Avec l'augmentation du prix des médicaments, soigner un rhume sera bientôt un luxe". Tel est le message de la publicité litigieuse, qui montrait un buste pour bijoux orné d'une parure de pilules et de gélules. Outre les affiches, des spots télévisés avaient également été diffusés.


Pub Leclerc medicament pharmacie
envoyé par Marketing-digital. - L'info video en direct.

A la suite du lancement de cette campagne, une procédure en référé pour dénigrement avait été intentée par la société Univers Pharmacie, DirectLabo et les syndicats de pharmaciens USPO et UNPF. Par une décision du 21 avril 2008, le tribunal de grande instance de Colmar leur avait donné raison et avait interdit la campagne. Les juges avaient évoqué une "pratique commerciale déloyale", stigmatisant les "pharmaciens d'officine" et qui favorisait les "parapharmacies Leclerc".

Ironie raisonablement agressive

Un arrêt de la cour d'appel de Colmar avait infirmé cette décision, les pharmaciens s'étaient alors pourvus en cassation. La Cour de cassation a finalement mis un cout d'arrêt à cette affaire en estimant qu'il n'existait pas de "trouble manifestement illicite" qui justifiait une interdiction. Pour les juges, parler de la hausse du prix des médicaments ne constitue pas "un véritable dénigrement des titulaires d'officine". Et "l'image d'une parure faite de pilules et de gélules est sans doute d'une ironie un peu agressive, mais elle ne dépasse pas les limites de ce qui est permis en matière d'expression humoristique".