Les cartes prépayées perdent du terrain

E24 avec AFP

— 

La part des abonnés mobile progresse au détriment des clients optant pour les cartes prépayées, alors que fin septembre le nombre total de clients atteint près de 89% de la population, selon les chiffres publiés ce lundi par l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep).

Sur 56,4 millions de clients mobile (soit 88,7% de la population), plus de 38 millions ont opté pour un abonnement - soit près de 68% des clients avec 805.000 recrutements sur le troisième trimestre - alors que le parc de prépayé a de son côté perdu 434.000 fidèles. Une bonne nouvelle pour les opérateurs puisque les premiers sont plus dépensiers, avec 44,30 euros mensuels en moyenne, contre 15,40 euros en formule prépayée.

Plus de SMS

Les Français envoient toujours plus de SMS, avec en moyenne plus de 52 messages par mois, contre 48 au trimestre précédent. Après deux trimestres consécutifs de baisse, le revenu moyen par client actif remonte: en juin, il atteint 35,30 euros, contre 33,80 euros fin mars et 35,20 euros il y a un an.

Dans l'Hexagone, si les opérateurs traditionnels raflent presque toute la mise, les opérateurs mobiles virtuels (MVNO) regagnent un peu de terrain avec une part de marché de 4,90%, contre 4,67% en juin. Les MVNO, qui achètent des minutes en gros à un opérateur télécom propriétaire du réseau - SFR, Orange ou Bouygues Telecom - avant de les revendre sous leur propre marque, se partagent 2,6 millions de clients.

Les disparités géographiques constatées par l'Arcep lors des précédents suivis se maintiennent: l'Ile-de-France connaît le taux de pénétration le plus élevé (supérieur à 126%), de nombreux clients possédant plusieurs cartes Sim. La Franche-Comté reste la moins équipée avec 66,1%. L'outre-mer comptabilise de son côté un taux de pénétration de 106,7%.