Motorola risque de fermer son site de R&D à Rennes

E24 avec AFP

— 

Pas sûr que Google suffise à sauver les mobiles Motorola. La direction du site de Rennes de l'équipementier américain a informé lundi le comité d'entreprise d'une probable fermeture du site spécialisé dans la recherche et développement des produits de téléphonie mobile employant 140 personnes.

"Il nous a semblé important d'être en transparence sur le risque que pourrait encourir le site", a annoncé la direction, ajoutant que Motorola envisageait un "recentrage vers les pays d'Amérique du Nord, d'Amérique du Sud et certains pays d'Asie". Le projet de fermeture du site rennais pourrait être présenté début décembre.

Licenciements

Jeudi, le groupe américain Motorola avait fait part de son intention de supprimer quelque 3.000 emplois, dont les deux tiers dans l'activité des téléphones mobiles. "Approximativement 3.000 employés seront touchés dans le monde, dans toutes les activités et dans toutes les fonctions. Un peu plus des deux tiers des licenciements auront lieu dans l'activité des téléphones", avait déclaré une porte-parole de Motorola, Maya Komadinaely.

Motorola a annoncé son intention de réduire ses coûts de 800 millions de dollars en 2009 après avoir enregistré une perte nette de 397 millions de dollars au troisième trimestre. Les suppressions d'emplois, qui devraient intervenir au cours des deux prochains trimestres, représentent quelque 4,5% des effectifs total du groupe, qui étaient de 66.000 à la fin 2007.