Aujourd'hui Sport emporté par la crise de la presse

A.-C.B avec AFP

— 

Le groupe Amaury (Le Parisien, L'Equipe...) a annoncé, jeudi 24 juin, l'arrêt au 1er juillet prochain du quotidien à bas coût Aujourd'hui Sport (30.000 exemplaires), lancé début novembre 2008, en raison de perspectives de marché défavorables.

"En dépit de la bonne réception d'Aujourd'hui Sport auprès des amateurs de sports, le groupe Amaury constate que les perspectives de marché, tant en vente qu'en publicité, ne permettent pas d'assurer à ce titre une viabilité économique à moyen terme", indique le groupe dans un communiqué publié à l'issue d'un comité central d'entreprise.

Le quotidien à bas coût, de format tabloïd en couleur et très centré sur le foot, emploie une quarantaine de personnes pour la plupart en CDD.

Niveau de vente insuffisant

"Malgré tous les efforts qu'on a faits sur le plan rédactionnel et promotionnel, il n'y a pas un marché suffisant", a expliqué à l'AFP Jean Hornain, directeur général d'Aujourd'hui Sport et du groupe Le Parisien.

"La crise économique et celle du marché publicitaire ont été un facteur aggravant. Mais les marchés de la presse en France sont structurellement difficiles et nous n'avons pas atteint le niveau de vente suffisant. Nous n'avons pas l'espoir de l'atteindre", a ajouté M. Hornain.

Le titre, dont les ventes s'établissent à 31.000 exemplaires en semaine et 22.000 le dimanche, aurait été viable à partir de 70.000 exemplaires, a-t-il détaillé.

Il avait été lancé à grand bruit en novembre 2008, en même temps et au même prix (50 centimes d'euro) que son concurrent le 10 Sport (Michel Moulin), qui est passé depuis fin mars à un rythme hebdomadaire.

Le Foot, nouveau quotidien à bas prix

Dans un contexte de crise de la presse écrite, il s'agissait du premier lancement d'un quotidien payant depuis la création d'InfoMatin en 1994.

"En le lançant, on a voulu tester un marché nouveau à 50 centimes, estimant qu'entre la presse gratuite et la presse payante il y avait un espace auprès des passionnés de sport et surtout de foot", a rappelé M. Hornain.

Il a estimé que la rédaction d'Aujourd'hui Sport avait "trouvé un ton et osé des choses" et que le titre s'était "donné les moyens de réussir".

"On ne peut que déplorer cette décision. Ca va faire encore des journalistes sur le carreau", a réagi Michel Buratto, délégué FO.

La rédaction est composée d'une trentaine de CDD qui seront payés jusqu'à fin septembre, tandis que les autres salariés vont réintégrer le groupe Amaury, a indiqué le syndicaliste.

Le numéro du mardi 30 juin d'Aujourd'hui Sport sera le dernier à paraître.

Mercredi, Lafont Presse a annoncé qu'il sortirait le 22 septembre un troisième quotidien à bas prix, Le Foot (0,75 euros), dont le lancement a été plusieurs fois différé en raison notamment de "difficultés d'impression".