Une "bad bank" pour les banques régionales allemandes?

E24 avec AFP

— 

Une bad bank pour les banques publiques régionales allemandes? Leurs actionnaires, les caisses d'épargne allemandes, envisageraient en effet de créer une structure de défaisance commune pour décharger le bilan des banques régionales de leurs actifs à risque, rapporte mardi 24 février le Financial Times Deutschland, qui cite des sources proches du dossier.

De nombreux banquiers réclament depuis plusieurs mois la création d'une "bad bank" fédérale en Allemagne, mais le gouvernement s'y oppose. Une telle structure permettrait de racheter les actifs dégradés des banques avec l'objectif de les revendre plus tard, quand la situation se sera normalisée.

Mais un tel système coûterait cher. Le magazine allemand Spiegel avait avancé que l'ensemble du secteur détenaient encore 1.000 milliards d'euros d'actifs toxiques, dont 300 milliards pour les 20 principales banques allemandes. Du coup, le gouvernement milite de son côté pour que chaque établissement se dote d'une structure "ad hoc" pour faire le ménage dans son bilan.

Les banques publiques régionales ont été durement touchées par la crise après avoir investi en masse dans des produits dérivés et structurés, sans toujours connaître les risques présentés par ces produits. Plusieurs d'entre-elles, notamment LBBW, BayernLB, HSH Nordbank et WestLB, ont déjà bénéficié de plusieurs milliards d'euros d'aide, ainsi que des garanties publiques via le fonds fédéral d'aide au secteur bancaire (Soffin).