Nokia abandonne N-Gage

Guillaume Guichard

— 

Nokia met un terme à sa mésaventure N-Gage. La plateforme de jeux pour sa série de téléphones "N" sera fermée fin 2010, a annoncé en fin de semaine dernière le numéro un des téléphones portables. "Les jeux N-Gage seront commercialisés jusqu'à fin septembre 2010", est-il précisé sur le blog de Nokia Games. Mais plus aucun nouveau jeu ne sera mis en ligne.

Cette annonce clôt donc l'épisode malheureux N-Gage. Lancée en octobre 2003, la première console-téléphone portable du fabricant finlandais a connu une série de revers. D'abord, il s'en est vendu beaucoup moins que prévu. Nokia, qui tablait sur 6 millions de ventes, n'en a écoulé que 2 millions en 2005. La firme finlandaise décide d'arrêter les frais en 2006 et suspend la fabrication de sa console. La plateforme de téléchargement de jeux N-Gage, elle, est maintenue.

La N-Gage a été mal accueillie par les utilisateurs de jeux vidéo. En témoigne les "sept péchés" de la console-téléphone listés sur Gamespy.com en février 2004. Parmi les critiques énoncées, un écran trop petit, un prix trop élevé, une interface trop complexe. Et aussi, ultime gaffe, la nécessité d'enlever la batterie pour changer de jeux.

En abandonnant la plateforme N-Gage, Nokia veut renforcer l'offre sur l'Ovi Store, plateforme sur laquelle sera réunie toute l'offre d'applications pour les téléphones Nokia. "Il est beaucoup plus facile d'avoir un seul endroit où aller se fournir en jeux vidéo pour téléphone mobile", explique Nokia. Les jeux sont une arme de poids dans la guerre que se livrent notamment Nokia et Apple sur les applications téléchargeables sur téléphones portables.

"Les jeux sont une des activités les plus populaires sur l'Ovi Store", précise Nokia. "Ils arrivent en deuxième position des applications les plus téléchargées".