Allen Stanford plaide non coupable

A.-C.B avec AFP

— 

Le financier milliardaire texan Allen Stanford a plaidé non-coupable, jeudi 25 juin, d'une escroquerie portant sur huit milliards de dollars de blanchiment d'argent et d'obstruction à la justice, selon l'AFP.

L'homme d'affaire au style british, anobli à Antigua et sponsor fortuné de matches de cricket, 59 ans, est apparu jeudi menotté et revêtu d'un uniforme orange de prisonnier devant un juge fédéral de Houston. Il risque jusqu'à 250 ans de prison.

Caution de 500.000 dollars

A l'issue des débats, le juge a accepté de libérer le financier contre une caution de 500.000 dollars mais le gouvernement a indiqué qu'il ferait appel vendredi de cette décision. Pour le procureur, Paul Pelletier, M. Stanford doit rester en prison car il a accès à des comptes en banque en Suisse. Pour la défense, cet argument "a pour but d'influencer les futurs jurés".

Trois des co-prévenus du milliardaire ont également plaidé non-coupables jeudi, niant leur participation à cette escroquerie qui a commencé en septembre 1999 et a touché plus de 30.000 personnes, en majorité des investisseurs américains. Ils ont été libérés sous caution.

Un quatrième prévenu, ancien directeur de la commission de régulation des services financiers d'Antigua, n'était pas présent mais la juge Frances Stacy, chargée du dossier, a assuré qu'il avait été arrêté mercredi et que les procédures d'extradition étaient en cours.

Schéma de Ponzi

Les procureurs accusent Allen Stanford d'avoir mis en place un immense "schéma de Ponzi ", un système de fraude pyramidale où il s'agit de piocher dans l'argent collecté auprès des nouveaux investisseurs pour payer des intérêts promis aux investisseurs précédents, sans réaliser les rendements promis aux clients.

Il s'agit de la plus importante affaire de fraude révélée aux Etats-Unis depuis l'arrestation en décembre du financier new-yorkais Bernard Madoff, accusé d'avoir monté une escroquerie atteignant 50 milliards de dollars. Madoff sera fixé sur son sort lundi prochain.