La croissance du chômage a ralenti en mai

J. Bx avec AFP

— 

Comme l'avait annoncé Bercy, le nombre d'inscrits en catégorie A a augmenté de 1,5% en mai par rapport à avril et de +26,4% sur un an pour atteindre 2.543.100. La catégorie A regroupe les demandeurs d'emploi à la recherche d'un emploi, quel que soit le contrat de travail, et n'ayant pas travaillé dans le mois.

En incluant les demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite (catégories B et C), un total de 3,62 millions de Français en métropole et 3,84 millions avec les départements d'Outre-mer étaient inscrits à Pôle Emploi fin mai et tenus de faire des "actes positifs de recherche d'emploi".

Le nombre d'inscrits dans ces trois catégories a progressé de 1,5% sur un mois et de 18,4% sur un an.

Si l'on ajoute les demandeurs d'emplois en stage, en formation ou en maladie (catégorie D) ou en contrats aidés (catégorie E), dont le nombre a augmenté, plus de quatre millions de personnes étaient inscrites à Pôle emploi en métropole en mai.

Les entrées à Pôle emploi ont diminué en mai en métropole sur un mois (-6,9% en A, B, C) mais augmenté sur un an (+9,5%).

L'augmentation du nombre d'inscrits a été à nouveau plus marquée en mai pour les hommes (+2% en un mois en catégories A, B, C, +26,7% en un an) que pour les femmes (+1% en un mois, +11,2% en un an) en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.

Pour les jeunes actifs, l'envolée des inscriptions s'est aggravée, restant beaucoup plus forte que pour les autres tranches d'âge (+32,6% en un an en catégories A, B, C à 640.200, +41,1% en un an en catégorie A à 480.600).