La première voiture électrique Mitsubishi

D.H. avec AFP

— 

Il s'agit du premier modèle commercial de la surnommée "i-Miev" dont plusieurs prototypes avaient déjà circulé dans les salons et autres manifestations liées à l'automobile et/ou à l'environnement. Cette voiture compacte peut loger jusqu'à quatre adultes. Elle est mue par un moteur électrique lui même alimenté par une batterie lithium-ion produite par la firme japonaise GS Yuasa. Cette dernière est également partenaire de Honda pour les accumulateurs destinés aux véhicules hybrides.

Ambition mondiale

"Nous ambitionnons de concevoir des technologies qui puissent nous propulser en bonne position sur le marché mondial", a confié à la presse le patron de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko. "Nous devons faire en sorte que l'industrie de l'automobile japonaise ne soit pas à la traîne derrière ses rivales étrangères à un horizon de 10 à 20 ans", a-t-il poursuivi.

160 kilomètres avec une batterie

L'i-Miev est capable de parcourir 160 kilomètres avec une batterie totalement chargée, "une autonomie suffisante pour les trajets effectués journellement en milieu urbain", selon Osamu Masuko. Cette voiture sera d'abord utilisée par des entreprises, comme véhicule de tournée de maintenance ou de distribution de courrier, entre autres exemples. Les sociétés et organismes publics y voient un moyen de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, de faire quelques économies et de se targuer d'être respectueux de l'environnement.

36.000 euros la voiture

Commercialisée en juillet au tarif de 4,6 millions de yens (36.000 euros), l'i-Miev sera proposée au grand public à compter d'avril 2010 à un prix encore indéterminé. "Le coût actuel est élevé pour un particulier, mais la production en série va permettre de le réduire", a expliqué Osamu Masuko.

Mitsubishi espère dans un premier temps (d'ici mars 2010) vendre environ 1.400 exemplaires à des entreprises et institutions au Japon, et 250 à des clients similaires à l'étranger. La commercialisation à l'attention du grand public doit lui permettre ensuite d'en écouler 5.000 au Japon et 1.000 en dehors, la première année, et quasiment le triple un an plus tard.

Mitsubishi Motors a conclu récemment avec le français PSA Peugeot Citroën un accord de principe pour développer ensemble des modèles électriques, le japonais prévoyant de partager tout ou partie des technologies qu'il a déjà conçues pour l'i-Miev.