Nissan terminera l'année dans le rouge

J. Bx avec AFP

— 

Le troisième constructeur automobile japonais, Nissan Motor, a annoncé mercredi 29 juillet une perte nette de 16,5 milliards de yens (120 millions d'euros) au premier trimestre 2009-2010, et a confirmé qu'il prévoyait de terminer l'exercice dans le rouge.

Sur les trois mois d'avril à juin, le chiffre d'affaires de Nissan a reculé de 35,5% sur un an à 1.514,8 milliards de yens (11,4 milliards d'euros), et son bénéfice d'exploitation de 85,5% à 11,6 milliards de yens (90 millions d'euros).

"2009 continue à être une année difficile, mais nous commençons à observer des résultats positifs de notre plan de redressement", a commenté dans un communiqué le PDG de Nissan, Carlos Ghosn. Il a confirmé que le groupe était sur la voie d'atteindre son objectif de retrouver une trésorerie disponible positive d'ici à la fin de l'exercice.

20.000 suppressions d'emplois

Nissan avait annoncé début 2009 quelque 20.000 suppressions d'emplois dans le monde, ainsi qu'une révision en profondeur de ses projets d'investissement. Le groupe mise fortement, comme moteur de croissance future, sur les voitures électriques "à zéro émission polluante" qu'il compte commercialiser massivement à partir de 2012. Le premier modèle doit être dévoilé le 2 août.

Au cours du premier trimestre, les ventes mondiales de Nissan ont chuté de 22,8% sur un an à 723.000 véhicules. Elles ont reculé de 21,6% au Japon, de 24,6% dans l'Union européenne et de 31,5% aux Etats-Unis, le principal marché du groupe, totalement sinistré depuis l'éclatement de la crise économique.

"Nous ne renonçons pas aux Etats-Unis", a affirmé au cours d'une conférence de presse le numéro deux de Nissan, Toshiyuki Shiga. "Les Etats-Unis sont un très grand marché automobile, avec plus de 200 millions d'unités en circulation. Logiquement, je crois que rien ne peut vraiment le remplacer". Une fois la crise mondiale terminée, "notre intention est de restaurer et de normaliser les opérations aux Etats-Unis", a poursuivi M. Shiga.

En revanche, les ventes ont augmenté de 9,3% sur un an en Chine, un pays sur lequel Nissan mise de plus en plus. Nissan a d'ailleurs annoncé, dans la foulée, qu'il allait agrandir l'usine qu'il possède en partenariat avec Dongfeng Moto.

Perte d'exploitation confirmée

Le groupe, détenu à 44% par le français Renault, a confirmé ses prévisions de résultats pour la totalité de 2009-2010, à savoir une perte d'exploitation de 100 milliards de yens, et une perte nette de 170 milliards. "Nous avons été capables de réaliser un résultat d'exploitation positif au premier trimestre, au delà des espérances, principalement grâce à nos efforts de contention des coûts", a affirmé M. Shiga. "Mais nous pensons qu'il serait prématuré de changer nos prévisions de résultats", a-t-il averti.