Oracle acquiert Sun

Jocelyn Jovène

— 

IBM n'a pas réussi à l'avoir. Son concurrent Oracle n'a pas laissé passer l'occasion. L'éditeur de logiciels annonce ce lundi qu'il va racheter Sun Microsystems pour 5,6 milliards de dollars, soit 9,5 dollars par action. L'offre de rachat se fait sur la base du même prix pour lequel Sun avait pourtant claqué la porte au nez d'IBM. La valeur de Sun Microsystems atteint 7,4 milliards de dollars si l'on inclut les dettes et la trésorerie de l'entreprise, précise le groupe dans un communiqué de presse conjoint.

"L'acquisition de Sun transforme l'industrie informatique, en combinant l'un des meilleurs éditeurs de logiciels et son équivalent pour les systèmes informatiques dédiés aux missions critiques", claironne Larry Ellison, le directeur général d'Oracle. Le groupe estime mettre la main sur deux "franchises": JAVA, une plateforme logicielle créée dans les années 1990 utilisée pour le développement d'applications pour Internet et pour téléphones portables; et Solaris, un système d'exploitation développé par Sun pour la gestion de réseaux informatiques, utilisés dans les entreprises, pour leurs sites Internet, Intranet ou pour l'exploitation de vastes bases de données. Les deux compagnies sont d'ailleurs partenaires dans ce domaine.

Sur le plan financier, l'opération devrait ajouter 15 cents au bénéfice par action d'Oracle dès la première année après sa finalisation, hors éléments exceptionnels. "L'activité rachetée devrait apporter 1,5 à 2 milliards de dollars de contribution au résultat opérationnel du groupe en première année, et plus de 2 milliards l'année suivante", affirme Oracle.

Pour la firme de Larry Ellison, la reprise de Sun constitue l'une de ses plus importantes opérations de croissance externe depuis les rachats de PeopleSoft en janvier 2005, puis de Siebel en janvier 2006. Depuis 2005, Oracle a dépensé près de 35 milliards de dollars pour se développer.

Au cours de son dernier exercice fiscal, clos fin mai, Oracle a réalisé un chiffre d'affaires de 22,4 milliards de dollars et a dégagé un profit net de 5,5 milliards de dollars, soit le double de ses performances de 2004. Sun Microsystems a réalisé un chiffre d'affaires de près de 13,9 milliards de dollars, pour un résultat net de 403 millions de dollars.